ACMC AERO-CLUB MOISSAC-CASTEL


Aller au contenu

Menu principal:


Un club octogénaire et toujours dans le vent

Articles de presse

Un club octogénaire et toujours dans le vent

L'aéro-club de Castelsarrasin-Moissac a tenu son assemblée générale annuelle au club-house de l'association. Le président Étienne Déodat remercia les adhérents qui, par des actes de bénévolat, facilitent le fonctionnement du club et appela davantage de bonnes volontés : «il n'y a pas que le fonctionnement administratif du club (91 adhérents) qui nous incombe, il faut aussi entretenir les relations avec nos différents interlocuteurs, parmi lesquels la commune et l'aviation civile».
Une manifestation pour les 80 ans

Il annonça ensuite la préparation d'une manifestation pour les 80 années d'existence du club qui seront célébrées cette année.

L'un des événements marquants de l'année fut la sortie de piste, le 28 juin, lors d'un atterrissage du CESNA sur l'aérodrome Montayral à Fumel, qui fut remplacé dans la foulée par la récupération d'un avion semblable à Limoges, le 14 juillet. Son prompt remplacement était nécessaire pour l'école d'avion qui représente plus de 50 % du nombre d'heures de vol.

Il fut ensuite rappelé que le nouveau logiciel de gestion des utilisateurs leur permet d'accéder en ligne à leur compte d'adhérent permettant ainsi le contrôle et la mise à jour des données qui les concernent comme les dates de validité de leurs visites médicales et de leur licence.

Une nouvelle radio aéronautique a été offerte au club par la DSAC (Direction Sécurité de l'Aviation Civile) et a été mise en place dans la salle radio. Les travaux de réfection de la tour se poursuivent et les volontaires sont invités à se faire connaître pour réaliser quelques tâches.

Le chef instructeur, Robert Dousse, prit ensuite la parole pour décrire les différentes modifications du système d'instruction qui s'accumulent ces derniers temps : «l'épreuve contient toujours 120 questions, expliqua-t-il, mais elle a été subdivisée en 5 modules, sans rien changer au contenu, puis en 9 modules. Par-dessus le marché, alors que nous pouvions jusqu'à maintenant présenter nos candidats à Tarbes ou à Rodez, ces centres de validation ont été supprimés et les candidats ne pourront désormais passer les épreuves qu'à Toulouse, Bordeaux ou Paris».

Les projets ne manquent pas pour 2015 : proposition d'un stage de sécurité, achat et mise en place d'un tableau d'affichage, organisation d'un rassemblement ULM ou avions pour la célébration du quatre-vingtième anniversaire du club, achat et mise en place d'une station météo.


Article Publié le 18/02/2015 Source


Retourner au contenu | Retourner au menu