ACMC AERO-CLUB MOISSAC-CASTEL


Aller au contenu

Menu principal:


Dernière ligne droite pour le brevet d'initiation aéronautique

Articles de presse

Dernière ligne droite pour le brevet d'initiation aéronautique

Une partie des candidats à la session 2014 du BIA encadrés par l'instructeur en pilotage Robert Dousse, le président Etienne Déodat et le moniteur d'ULM Eric Monfort. Photo DDM, PhC

10 jeunes en formation à l'aéro-club Moissac Castelsarrasin

Les futurs pilotes d'avion ou d'ULM sont peut-être là. Dix jeunes terminent avec l'Aéro-club Moissac-Castel (ACMC) la préparation au Brevet d'initiation aéronautique (BIA) 2014. L'examen passé en mai prochain sous la tutelle de l'Éducation nationale diplôme des jeunes âgés entre 13 et 25 ans. Certes, le BIA ne remplace pas des modules du brevet de pilote mais il s'avère une excellente mise en bouche. «Dans la formation, on aborde des questions météo, la connaissance mécanique d'un avion, les règles de navigation aérienne…On balaie suffisamment large pour susciter l'intérêt des jeunes et même éveiller en eux des filières professionnelles qu'ils pourraient envisager après le Bac, explique Étienne Déodat, président de l'ACMC. Depuis 20 ans que nous nous chargeons d'accompagner des jeunes vers le BIA, on en retrouve quelques-uns après dans notre association qui viennent apprendre à piloter»

Autre avantage non négligeable offert aux lauréats, ce brevet gratuit (grâce aux subventions de la Communauté de communes) débloquera des aides fédérales lors du passage du brevet de pilote qui lui peut avoisiner les 6 000 euros. Pilote ou non dans l'avenir, ces jeunes peuvent déjà dans ces cours concevoir des métiers dans l'aéronautique comme aiguilleur du ciel dans la construction. Par la présence d'Airbus dans l'agglomération toulousaine, notre région offre de larges perspectives dans ces domaines.

En bonus, ces huit garçons et deux filles se verront offrir une heure d'initiation de vol où ils prendront les commandes d'un appareil. De quoi donner du sens aux rêves…


Un ULM 3 axes à acheter en 2014

Depuis l'accident d'un des deux ULM de l'Aéro-club Moissac Castelsarrasin l'an dernier, la file d'attente s'allonge chez les candidats au brevet de pilote sur ce type d'appareil.
«Nous avons 10 élèves en ULM pendulaire mais 12 ne peuvent suivre que des cours théoriques faute d'appareil, regrette Éric Montfort, moniteur d'ULM. Notre ambition cette année sera de trouver les financements pour acheter cet appareil d'une valeur de 40 000 euros.»
La file d'attente pourrait bien se rallonger après le week-end du 12 et 13 avril, dates des prochaines portes ouvertes nationales dans tous les aéro-clubs de France.
L'ACMC offrira à cette occasion des vols d'initiation aux jeunes de moins de 25 ans.


Philippe Cahue

Article Publié le 26/03/2014 Source


Retourner au contenu | Retourner au menu